La météo pour l’astro

coupole600AQ

La météo à AstroQueyras (3) : l’arrivée de bonnes conditions

Après les nuits médiocres à passables présentées en (1) et (2), voici à présent mes observations concernant les deux nuits qui ont suivi (31 août au 1er septembre, puis 1er au 2 septembre). Ces deux nuits ont été relativement nébuleuses, mais avec un seeing beaucoup plus stable. Les conditions météo avaient également changé !

La suite >

coupole600AQ

La météo à AstroQueyras (2) : un étrange vent nocturne

Après avoir vu le contexte dans lequel se trouve l’observatoire AstroQueyras, voici quelques-unes de mes observations relevées au cours de mon séjour. Les deux premières nuits (29/30 et 30/31 août 2015) étaient découvertes mais avec un seeing assez médiocre. J’ai noté un phénomène météo particulier que je m’explique assez mal: un vent nocturne persistant du sud-est. La suite >

coupole600AQ

La météo à AstroQueyras (1) : le contexte

AstroQueyras est un observatoire situé à 2930 mètres d’altitude au fond des Alpes françaises, près de la frontière italienne,destiné à des missions amateur et des visites du grand public. Son équipement comprend un Cassegrain de 620 mm F/15, un Ritchey-Chrétien de 500 F/8 et une flat-field de 200 mm.
Je participe actuellement à une mission d’une semaine avec le Club Olympus Mons de Mons en Belgique, et comme j’aime bien prêter une attention particulière aux conditions météo qui prévalent lors de mes observations, c’est une occasion rêvée pour l’observateur de plaine que je suis d’observer ce qui se passe en haute montagne !

obsAQ

La suite >

GFSpression

De meilleures conditions sur Jupiter, pourquoi ?

Dans mon dernier article Jupiter sous le jet-stream, ça donne quoi ? j’ai décrit les effets d’une des plus mauvaises configurations météorologiques pour le seeing. Lors de ma nuit d’observation du 17 janvier, les images étaient nettement meilleures (sans pour autant être bonnes…). Peut-on trouver des explications ? La suite >

jupR_jetstream

Jupiter sous le jet-stream, ça donne quoi ?

L’année dernière j’avais fait une petite revue des meilleures conditions pour le seeing. Hélas il existe également des conditions qui le détériorent à coup sûr ou presque… Voici un bon exemple sur Jupiter : le courant-jet, ou en anglais, jet-stream. La suite >

livrelogo

Astronomie Planétaire, c’est parti !

Après de longs mois de travail intense… j’ai le plaisir de vous annoncer la sortie prochaine d’Astronomie Planétaire ! Mon livre sera publié aux éditions AXILONE, qui ont déjà « commis » le superbe Astrodessin La suite >

jup4dec13icone

Jupiter dans un marais barométrique

Il y a une situation favorable à la qualité du seeing dont je n’ai pas parlé dans mon article cinq situations météo qui favorisent le bon seeing, parce qu’elle est rare et plus difficile à identifier, qui est celle du marais barométrique. Ce sont les conditions qui prévalaient pour moi lors de la nuit du 3 au 4 décembre 2013 où le seeing était bien stable sur Jupiter. La suite >

Bonseeing1

Cinq situations météo qui favorisent le bon seeing

La qualité du seeing, la stabilité atmosphérique, est le principal problème de l’observateur planétaire… loin devant les réglages de la caméra ou les paramètres des logiciels ! Voici cinq situations météorologiques simples à repérer qui offrent les meilleures chances de bénéficier de conditions idéales pour réussir ses images planétaires. La suite >

GFSpression

Lire les prévisions météo du Global Forecast System (GFS) pour l’astronomie

Tout observateur sait que les prévisions de Météo France sont bien, mais pas assez précises pour évaluer la météo des jours à venir et leur intérêt pour l’astronomie ;). Le web regorge heureusement de nombreuses ressources. Je me sers tous les jours des prévisions du Global Forecast System (GFS) – voici les cartes que je regarde et comment je les interprète… La suite >