Ce message est également disponible en : Anglais

Du 6 au 9 août 2016, je suis retourné effectué une mission d’observation planétaire au Pic du Midi avec le télescope de 1 mètre. Cette mission a été un gros succès pour le suivi des tempêtes sur Neptune !

Pour cette nouvelle mission, nous sommes montés à trois avec Marc Delcroix et Jean-Philippe Cazard (l’éditeur d’Astronomie planétaire). Uranus et Neptune étaient nos cibles principales, l’idée étant de photographier d’éventuelles tempêtes sur les deux géantes de glace. Une petite partie de la mission a été consacrée à l’observation de Saturne et Mars, qui étaient visibles durant peu de temps après le coucher du Soleil.

Uranus et Neptune sont actuellement deux objets de choix pour les amateurs très investis dans le planétaire, car leur observation offre une réelle opportunité de participation au suivi scientifique de leur activité. Les tempêtes sur Uranus sont nombreuses, mais de très petite taille la plupart du temps et à ce jour, apparemment hors de portée des amateurs. De temps en temps cependant un très gros orage peut apparaître, comme en 2014 ; il est alors accessible à des instruments d’environ 300 mm au minimum. Neptune, par contre, présente une activité atmosphérique beaucoup plus accessible (à partir de 250 mm). Une image réussie en infrarouge montre systématiquement des surbrillances dans l’hémisphère sud de la planète (actuellement dans son début d’été, qui va durer encore une trentaine d’années. Pour plus d’information, vous pouvez lire cet ancien article du blog : Neptune, la nouvelle frontière amateur). Mais d’autres taches peuvent être vues à d’autres latitudes et de ce point de vue, les images du Pic sont spectaculaires !

Les résultats sur Neptune

(cliquez sur les images pour les voir en pleine résolution)

Nous avons bénéficié d’excellentes conditions, en particulier la nuit du 7 au 8. Le télescope de 1 mètre a ceci d’impressionnant que certaines des tempêtes étaient visibles directement sur les images brutes durant les acquisitions… l’imagerie est réalisée principalement dans le proche infrarouge avec le Baader IR 685. Ces images ont été traitées par Marc.

Et regardez ces animations réalisées par Marc !

Animation « globe » WinJupos du 8 (donnée intégrées comme une carte)

Animation « réaliste » du 9 août (différentes images)

Animation « globe » WinJupos du 9 août

Les résultats sur Uranus

Nous n’avons observé qu’une fois néanmoins, nous avons visiblement obtenu la meilleure image IR prise au T1M du Pic. Le système de bande est bien visible ; la brillante région polaire nord domine le tout. Malheureusement aucune tempête n’est détectée. Cette image a été traitée par moi-même et sur ce lien vous pourrez voir une animation des satellites montée par Jean-Philippe à partir des mêmes données.

u20160808i-02h56UT-PIC

Les résultats sur Saturne

Saturne n’était pas observable dans les meilleures conditions néanmoins de bonnes images ont été obtenues dans l’infrarouge et la bande du méthane. L’hexagone polaire est bien visible en IR. Traitement Marc Delcroix

Et un résultat sur Mars…

Encore moins bien observable que Saturne, et malheureusement sans correcteur de dispersion atmosphérique, Mars montre néanmoins voir les volcans de Tharsis qui apparaissent ombragés au matin martien (les points noirs sur la gauche notamment en IR) et le voile polaire automnal au nord (l’équinoxe a eu lieu début juillet). Le traitement est de moi.

m20160808-PIC