Jusqu’où pousser les ondelettes ? Quel traitement est meilleur que l’autre ? A ces sempiternelles questions, trop souvent les amateurs proposent des réponses du style « ça dépend des goûts »… ou bien « moi je préfère telle version »… Voici quelques éléments, non pas tirés d’un jugement personnel, mais fondés sur des repères objectifs.

Les amateurs se posent souvent des questions sur le traitement des images astronomiques. En novembre 2016, lors de la 10ème édition des Rencontres du Ciel et de l’Espace à la Cité des sciences et de l’industrie, j’ai réalisé un exposé qui se concentrait sur une tentative de définition de règles objectives à respecter pour le traitement des détails d’une image planétaire. Les comparaisons entre différents traitement sont des sujets récurrents sur les forums mais qui ne reçoivent jamais aucune réponse claire de la part des intervenants ! C’est la raison pour laquelle j’ai souhaité faire cette intervention.

Tous ces éléments sont bien entendu déjà présentés dans le livre Astronomie planétaire mais ils sont ici regroupés de façon synthétique et avec des exemples plus travaillés, notamment grâce à des animations de comparaison. Les règles proposées sont au nombre de trois :

Règle n°1 : Suivant le phénomène de diffraction, à l’échelle du pouvoir séparateur, les contours des détails ne peuvent pas être nets
Règle n°2 : La limite du renforcement du contraste est révélée par la saturation
Règle n°3 : Les traitements appliqués doivent conserver les contours des détails

Cliquez pour télécharger la présentation :

NOTE : le document doit être ouvert avec OPEN OFFICE il ne fonctionne pas avec Power point.

 rce2016_front